Diffusion: Vendredi 20 h Rediffusion: Dimanche 17 h

L’épisode de cette semaine...

Pour le tournage, on a fait une escapade dans la région des Laurentides. On y a retrouvé Ariane Paré-Le Gal, qui a fait un vrai virage dans sa vie : quitter la ville pour s’installer en campagne.

Ce fut une joie de passer du temps avec elle dans la nature. Comme mon quotidien est plutôt urbain, c’était une savoureuse parenthèse. De vivre tous ces moments avec sa belle famille. De revoir son papa Gérald, avec qui j’avais tourné une émission à mes tout débuts...

Il y a eu plein de moments magiques et apaisants durant ce tournage. Par exemple, devant le tipi de sapinage, avec un feu de camp pour cuire nos burgers au sapin, avec une vue imprenable sur un « pied-de-vent ». Ça me rend presque poète.

Ciel! Même les poules étaient charmantes, et le poulailler avait du look! C’était comme dans un livre : Josée à la campagne.

Vraiment, j’en ai bien profité!

Parce que...

Il faut dire qu’Ariane possède un art de vivre particulier. C’est une vraie passionnée du « fait maison ». Et elle a bien voulu partager cet art avec nous.

On retient qu’une immense satisfaction vient avec le « fait soi-même ». Que ce soit pour les recettes les plus simples comme pour celles qui demandent plus de savoir-faire. À chacun son niveau!

Prendre le temps de faire les choses, c’est aussi prendre le temps de les apprécier. J’aime préparer des trucs qui ne sont pas consommés trop vite, ou tout d’un coup – comme les grosses soupes, les desserts, les conserves, les chocolats, le pesto, le granola… Dans ce temps-là, il me semble qu’on goûte encore plus au contentement, au plaisir, à l’accomplissement!

On voit déjà chez les enfants cette fierté de l’avoir «cuisiné tout seul». Ça vaut cher! On sent que ça leur apporte de l’estime, on sent leur joie de partager, et on peut observer que leur relation avec la nourriture change!

Peu importe dans quoi on se lance...

Peu importe l’importance de l’accomplissement, le plaisir reste le même! C’est toujours stimulant de transformer la matière en quelque chose de délicieux pour soi ou pour les autres. Parfois, ça prend presque rien – comme trois ingrédients : de l’eau, de la farine et du levain pour créer un pain délicieux. C’est fascinant.

On fait d’abord comme on peut. Ensuite, on est plus curieux. Et puis un jour, on laisse aller son imagination. Et chaque fois, on a toujours autant de plaisir à dire : «C’est moi qui l’ai fait!!».

Retour aux billets

Connectez-vous
pour accéder à cette option